Depuis 2011, votre spécialiste de l'importation
directe de véhicules et de pneus
024 557 8002

Imprimer

Partager

Opel Ampera-e : des nouvelles...

image

La commercialisation de la première voiture 100 % électrique d'Opel vient d'être repoussée à la fin de l'année sur le marché français. Non pas que l'Ampera-e ne plait pas, mais elle fait au contraire l'objet d'un trop grand nombre de commandes dans les pays européens où elle est déjà vendue...
L’Opel Ampera-e a été l’une des stars du dernier Mondial de l’automobile, et de loin celle qui a attiré le plus de monde sur le stand de la marque. Une autonomie plus qu'intéressante. Aujourd’hui, Opel s’affranchit de ce chiffre mirifique en cycle NEDC pour annoncer 380 km selon des essais internes approchant le cycle WLTP, bientôt en vigueur et plus réaliste. Un chiffre flatteur rendu possible par l’emploi d’une batterie de 60 kWh.
Victime de son succès
Alors que la commercialisation de la voiture vient d’être repoussée à la fin de l’année en France, en Norvège, là où les aides de l’Etat sont les plus fortes mais prévues à la baisse dans les semaines à venir, la demande est très élevée et la seule usine qui fabrique l'Ampera-e, aux Etats-Unis, ne suit pas la cadence. Opel a alors dû faire des choix et servir les marchés qu’elle jugeait les mieux préparés à recevoir son premier modèle 100 % électrique Norvège, Allemagne, Suisse et Pays-Bas. La France attendra donc.
Aujourd’hui, aucune des concurrentes de l’Opel Ampera-e ne propose une autonomie aussi élevée sur sa fiche technique (en cycle NEDC) ni dans la réalité. La Renault Zoé promet 400 km quand la Nissan Leaf affiche 250 km, la BMW i3 est à 312 km, la Hyundai Ioniq à 280 km et la Volkswagen Golf à 300 km. Chez Kia, le Soul vient de changer ses batteries, pour passer de 212 à 250 km d’autonomie théorique.
l’Ampera-e est celle qui en offre le plus, avec jusqu’à au moins 350 km selon les relevés d'un essai, le tout pour un niveau de puissance et de performance supérieurs.